énergie-crise

Accueil > Questions énergétiques > Désinformation manifeste > Intox sur les leucémies autour des centrales

LA VAGUE

Intox sur les leucémies autour des centrales

jeudi 12 janvier 2012, par PH

Cela arrive comme une vague.

On reçoit l’étude,

puis les articles quotidiens nationaux,

enfin le retournement sur les chaînes de radios et de télevision.

L’étude de Jacqueline Clavel de l’Inserm porte sur 2753 cas de leucémies d’enfants demoins de 15 ans, répertoriés entre 2002 et 2007. Cette étude trouve un excès de moins de 7 leucémies dans un rayon de 5 kilomètres autour des 19 centrales, c’est à dire 14 cancers au lieu de 7.4 attendus.

La publication indique que clairement la corrélation ne peut être expliquée par les dégagements gazeux des centrales. En effet, on se demande comment les enfants qui baignent dans les émanations de radon de leurs habitations et encore plus dans celles des stations thermales pourraient souffrir des rejets minimes en krypton des centrales nucléaires.

L’auteur rappelle qu’on ne retrouve pas cette excès de leucémies sur une période plus longue : « There was no increase in AL incidence over 1990-2001 and over the entire 1990-2007 period
 »

Si elle a été faite dans les mêmes conditions, l’étude statistique sur la période 1990-2007 a plus de validité que celle sur une période plus courte.

Voilà comment le quotidien Libération présente les choses :

Titre du premier paragraphe :

« L’étude s’est penchée sur le lien éventuel entre les centrales et les leucémies infantiles. Ses résultats ne permettent cependant pas d’établir de corrélation claire. »

Titre du second paragraphe :

« Davantage de recherches nécessaires »

Troisième paragraphe :

« Corrélation très claire »

L’article finit sur l’avis de l’association Sortir du Nucléaire, qui contredit pourtant l’étude scientifique !

Ce mouvement a le toupet d’ajouter : « Même en situation non accidentelle, la preuve est encore apportée que la technologie nucléaire n’appartient plus à un monde civilisé »

On remarque comment le lecteur est guidé vers une opinion qui s’écarte des résultats expérimentaux.

Et enfin arrive le soir :

Les journaux télévisés reprennent une opinion moyenne entre la non corrélation et la corrélation claire. Et reprenant les propos d’organisations antinucléaire comme l’ACRO, ils font référence à des études épidémiologiques dépassées.

La Vague s’est abattue...

Rappelons comme l’a déjà fait Jean Brissonnet, qu’il n’y a pas de lien entre les leucémies autour de la Hague et l’activité nucléaire du site, de même autour de Seafield, le faible excès local de leucémies qui avait été attribuées aux radiations avait finalement une origine virale. Il a fallu dix ans d’études qu’ont ignorées les médias.

Et voilà comment on construit les opinions.


Voir en ligne : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/...

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?