énergie-crise

Accueil > Questions énergétiques > Perspectives futures > Le plus cher du nucléaire renouvelable est moins cher, que le moins cher du (...)

Le plus cher du nucléaire renouvelable est moins cher, que le moins cher du renouvelable officiel

samedi 13 octobre 2012, par PH

Qu’était que Phénix ?

Phénix était un prototype de réacteur rapide de 250 MWe , à caloporteur sodium et surgénérateur. Il a fonctionné de 1973 à 1990, puis après des travaux de mise aux normes, il a fonctionné de nouveau entre 2003 à 2009, comme outil expérimental.

Bien sûr, en tant que prototype, Phénix a fait l’objet de réglages techniques : sans générer aucun problème de sûreté, les ingénieurs ont du faire face à des problèmes de gaines et de réaction sodium eau sur le circuit secondaire. tout ceci a été surmonté. Les retours d’expérience ont permis que les mêmes problèmes ne se reproduisent pas sur Superphénix.

Malgré ce caractère de prototype, dans la première partie de son exploitation le facteur de charge a été de 60%. En fin de vie, la disponibilité de Phénix est montée jusqu"à 85 %. Compte-tenu de l’expérience accumulée, si on reconstruisait Phénix aujourd’hui, le facteur de charge serait probablement de 90%.

Une sécurité totale

Comme tout surgénérateur RNR-Na, Phénix était susceptible de s’arrêter par la chute d’une seule barre de contrôle retenue par un électroaimant ; mais alors que les plus gros surgénérateurs peuvent conduire à une fusion de cœur si on imagine le réacteur sans sodium, aucune excursion de puissance ne pouvait avoir lieu sur Phénix. La grande inertie thermique du sodium permet de gérer facilement un arrêt. Même a peine puissance Phénix pourrait évacuer sa chaleur par convection naturelle vers les échangeurs de chaleurs de secours.

Une électricité modulable

Les surgénérateurs ont la possibilité de faire varier brusquement leur production à la demande. Ils sont bien plus modulables que les réacteurs à eau et leur électricité a bien plus de valeur que celle qui pourrait être issue d’un parc éolien. Un par éolien national n’assure que 4 à 7% de sa puissance installée 95% du temps.

Une électricité renouvelable

Phénix a réutilise quatre fois la matière fissile qu’il avait lui même produit prouvant le caractère possible de la surgénération. Le taux de surgénération était de 1,16. Phénix possédait aussi les autres avantages des RNR-Na , meilleur rendement donc des besoins de refroidissement moins importants, pas de production de tritium, donc moins de rejets et une dosimétrie réduite. Et enfin, Phénix avait la capacité de fissionner les actinides mineurs, c’est pour cela qu’il a été prolongé après l’abandon de Superphénix.

Phénix était-il un réacteur industriel ?

En fait Phénix semblait trop cher à l’époque, on a donc construit un réacteur plus gros Superphénix, qui était lui même plus cher que les réacteurs REP. On donc pour les coûts :

REP 900-1300 MW< RNR-Na 1200 MW< RNR-Na 250 MW

Mais quel était vraiment le coût de Phénix ?

Après 15 ans d’utilisation , la rénovation de Phénix a coûté 250 millios d’euros 2002, soit 290 millions d’euros 2012. Georges Vendryes l’évalue « au tiers du coût de sa construction en monnaie constante ». Le coût de la construction de Phénix doit donc avoisiner 870 millions d’euros.

Nous arrivons donc à 3,5 € par watt, moins que l’éolien marin.

Pour l’éolien terrestre, le coût d’investissement est de 1,5 €/W pour une électricité irrégulière, soit 6,8 € par watt moyen.

Si on reconstruisait Phénix aujourd’hui, à 3,5 €/W, ce que l’on fait en construisant le réacteur ASTRID de 600 MWe.

Le coût serait de

3,8 € par watt moyen à 90% de facteur de charge
4,1 € par watt moyen à 85% (disponibilité constatée en fin de vie)

En tant que prototype Phénix jusqu’en 1988, Phénix a eu un facteur de charge de 60%, son coût a été donc de 5,8 € par watt moyen.

Même le plus cher des surgénérateurs en tant que prototype n’a jamais dépassé le coût de l’éolien, sans même, prendre en compte la nature de l’électricité produite.

Ceci démontre l’erreur que nous persévérons en acceptant de bétonner 80 éoliennes importées par département.

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?