énergie-crise

Accueil > Questions économiques > Et si les gilets jaunes s’emparaient du sujet de l’augmentation des taxes sur (...)

Et si les gilets jaunes s’emparaient du sujet de l’augmentation des taxes sur l’électricité ?

dimanche 25 novembre 2018, par PH


Les gilets jaunes se rebellent contre une augmentation de 6,5 centimes du prix du diesel, soit 0,65 centimes par kilowattheure thermique ; en fait les ménages français se font déjà sucrer plus d’un centime par kilowattheure électrique sans aucune utilité. Cette ponction sur toutes les les factures d’électricité correspond à la grande part de la CSPE nécessaire pour financer les surcoûts éolien et photovoltaïque. En effet on a imposé à EDF un rachat forcé de l’éolien et le photovoltaïque à des tarifs supérieurs à celui de l’électricité issue du parc nucléaire. En fait au-delà de quelques gigawatts, l’éolien et le solaire n’ont plus grand intérêt. Le solaire produit beaucoup en été en opposition avec la demande électrique et on [1] a montré qu’au delà de 10 GW, un kilowattheure éolien se substitue à moins d’un demi kilowattheure de centrale fossile. Or en 2018, Leur puissance globale installée dépasse 22 gigawatts

L’électricité produite va désormais se substituer à de l’électricité nucléaire, dont le coût marginal est très faible. Le coût de production des kilowattheures éolien ou photovoltaïque correspond à un surcoût pour le réseaux électrique. Même si la CSPE n’augmente plus [2] le coût de ’électricité va donc continuer à augmenter à la production mais aussi dans les réseaux électriques qu’il faut adapter [3]. Remplacer de l’électricité nucléaire n’a pas d’intérêt économique, ni d’intérêt environnemental, car la production nucléaire nous permet d’accumuler de la matière fissile dans l’uranium de retraitement, l’uranium appauvri et le plutonium.


Au départ l’installation du photovoltaïque a représenté un soutien de l’ordre de 60 milliards d’euros, les tarifs de rachats ont baissé, mais la taille du parc éolienPV a augmenté, on atteint selon la Cour de Comptes un engagement de 121 milliards d’euros pour un résultat dérisoire [4]. Et pour se moquer encore des français voilà ce qu’on déclare le 15 novembre : « L’État investit massivement en faveur des énergies renouvelables. Signature de @FdeRugy confirmant les six premiers parcs d’éolien en mer en France, avec un soutien public de plus de 20 milliards d’euros » !

Un parc éolien offshore reste la moitié du temps à l’arrêt [5], il n’a vraiment pas d’intérêt pour le réseau électrique. Ceci est passé inaperçu parce qu’on manipulé les ménages français contre leur fabuleux parc nucléaire. Depuis des années, des associations et les médias du système ont surestimé les risques, ainsi personne n"a été informé que nos centrales n’auraient pas explosé à Fukushima. De même on a caché aux Français ce que contiennent les soi-disant déchets nucléaires [6].

Rien représente mieux, le système électrique pour illustrer la manipulation du peuple français. Son système électrique était un des meilleurs du monde. La Presse et les médias n’ont pas laissé s’exprimer les scientifiques, mais seulement des militants antinucléaires. Ce quia fabriqué une opinion puis des lobbies occultes ont obtenus des tarifs de rachats élevés pour une production électrique inutile financée par des taxes. Et ensuite au moins une grande fortune, s’est construite sur ces taxes.