Accueil > Questions énergétiques > Désinformation manifeste > Les débats bidon d’Arte

Les débats bidon d’Arte

La formation de l’opinion

vendredi 9 mars 2012, par PH

C’est bientôt l’anniversaire de l’accident de Fukushima, toujours pas de victimes des radiations, mais moins il y a de conséquences sanitaires, plus les antinucléaires vont faire de bruit.

Arte a organisé le 7 mars, un débat sur le nucléaire, le choix, et les propos souvent édifiants des invités traduisent une méconnaissance du sujet ou une manipulation de l’opinion. Voyons qui sont les participants et comment s’est comporté chacun d’eux :

Nina Netzer, une sorte de potiche de télévision, elle n’ a pu répondre clairement à aucune question : « Combien le démantèlement coûte-t-il ? » « Je peux répondre » dit-elle, puis aucun chiffre, mais : « C’est subventionné, c’est le contribuable », alors qu’en France, ce sont des sommes provisionnées par l’exploitant (EDF, AREVA et le CEA) ; mais, en aucun cas, le contribuable [1] qui est appelé à financer le démantèlement (...)Lorsqu’elle arrive à répondre, Nina sort des énormités : « J’ai lu »,dit-elle « dans une étude, que si l’on intégrait tous les coûts du nucléaire le kWh serait à 2,78 € ! » La Cour des Comptes a fait cela en France et on ne peut dépasser 5 centimes d’euros [2] ....

À côté d’elle, notre ami Mycle Schneider, le fameux activiste, expert autoproclamé du nucléaire : en 2003, il prévoyait dans son rapport la fin de l’énergie atomique, et l’année suivante l’industrie nucléaire redémarrait. Après l’accident de Fukushima, il y a 60 réacteurs en construction ...Ce pauvre Mycle Schneider semble totalement dépassé : Au sujet du coût du démantèlement, pour lui, « il n’y a qu’un seul cas de démantèlement de grande centrale et les chiffres ne sont pas sur la table ». Parmi, les nombreux démantèlements terminés, on a déjà l’expérience de plusieurs réacteurs à eau pressurisée : Maine Yankee (900 MW), Connecticut Yankee(600 MW), Trojan (1100 MW), Rancho Seco (900 MW). Tous ces réacteurs ressemblent en modèle et en puissance, aux réacteurs français (REP de 900 à 1400 MW) et leurs démantèlements sont achevés depuis plusieurs années avec des coûts raisonnables variant entre 200 et 500 millions dollars. La Cour des Compte les a utilisés pour évaluer celui du parc français.

Ces deux antinucléaires vont éluder pendant tout le débat, le coût d’une réduction du parc nucléaire : « ce n’est pas comme cela qu’il faut raisonner, mais en terme de besoin »,nous dit, M. Schneider : pourtant que ce soit l’efficacité énergétique (au potentiel limité), l’éolien ou les filières nucléaires, on se ramène toujours à un problème d’investissement. Nina Netzer, ira jusqu’à désinformer : « il n’y a pas de corrélation entre le prix de l’électricité et la part du parc nucléaire dans un pays en Europe », dit-elle, sans préciser que les pays qui auraient une électricité un peu moins chère bénéficient d’un important potentiel hydroélectrique (Autriche, Suisse, Suède) ou utilisent allègrement du charbon (Grèce) dont la pénurie mondiale arrivera avant 2050. Pour comprendre où en est l’Allemagne dans une éventuelle sortie du nucléaire, il faut savoir que , l’Allemagne a produit en 2010, après une décennie de programme éolien, seulement 40 TWh d’électricité par ce moyen pour 140 TWh d’électricité nucléaire et 360 TWh d’électricité fossiles , et qu’elle n’ a toujours pas construit de lignes électriques suffisantes pour transporter l’électricité des nouveaux parcs éoliens en Mer du Nord vers le sud du pays. L’Allemagne n’a pas, non plus, de moyens suffisants pour réguler une production fluctuante. Dans les scénarios (optimistes) de sortie du nucléaire en Allemagne, il est fait appel à des stations de pompages en Norvège ou à l’importation d’électricité des parcs solaires au Sahara.

Qui met-on en face de ces menteurs : un gentil responsable de l’IRSN qui avoue ne pas s’intéresser aux coûts ! Il a même le toupet d’émettre une critique primaire du chauffage électrique [3] et d’évoquer, cette fois, sans critique, les éoliennes en mer. Face à des activistes faut-il faire intervenir des infirmières ? Face des terroristes faut-il appeler des pompiers ? Car Michael Schneider est bien un terroriste au sens propre du terme : il diffuse une peur irrationnelle du plutonium, et il a osé survoler illégalement La Hague. L’usine qui rend notre nucléaire le plus propre et qui stocke le combustible d’avenir, lorsque les autres envisagent de stocker leurs déchets en y laissant l’uranium et le plutonium.

On voit donc sur Arte aucune personne qui ne viendrait expliquer pourquoi il faut augmenter la capacité nucléaire en France. Analysons bien qui intervient ici pour faire le procès de l’énergie nucléaire :
- deux antinucléaires donc deux procureurs, mais présentés comme des experts malgré les erreurs qu’ils énoncent, comme nous l’avons montré,
- un membre de l’IRSN donc d’un organisme de contrôle, qui est une sorte de juge
- la journaliste joue un public hostile (« les francais, ne sont pas mûrs pour sortir du nucléaire »
- Où est l’avocat des scientifiques, des travailleurs,et de la France qui a besoin de cette source d’énergie ? A-ton invité quelqu’un pour expliquer pourquoi ce choix reste objectivement le meilleur ?

Les débats sont verrouillés, en fait, cette chaîne financée par le contribuable français travaille pour l’importation d’éoliennes allemandes...

Il est très amusant de constater que tout en organisant des simulacres de débat, Arte critique la situation en Russie.


Voir en ligne : La video du débat


[1en effet dans le nucléaire, même si certains organismes sont partiellement financés par l’État, le coût pour ce dernier est très largement couvert par les taxes et impôts que versent les exploitants

[29000 TWh pour 228 G€ d’investissements incluant tout, même la recherche publique et 220 G€ d’exploitation

[3faut-il vraiment critiquer le chauffage électrique lorsqu’on remarque que la sensibilité thermique du réseau augmente beaucoup plus que la diffusion de ce mode de chauffage ? Il faudrait peut être prendre aussi en compte le million de radiateurs portatifs vendus chaque année qui viennent en appoint des chauffages fossiles

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?