Accueil > Questions énergétiques > Déconstructions > Comment raisonne un partisan du photovoltaïque

Comment raisonne un partisan du photovoltaïque

samedi 12 novembre 2011, par PH

Nous reproduisons après quelques corrections de forme un message reçu le 3 novembre. Nos réponses sont intercalées avec le texte du message en italique. Ce dernier est disponible en version originale à la date du 3 novembre dans la liste des messages.

En hiver ma maison consomme 250 kWh par mois, mes panneaux solaires produisent entre 80 et 100 kWh par mois lors de cette période. En été, mes panneaux produisent 300 à 400 kWh, et ma maison consomme toujours la même quantité d’électricité.

C’est en effet la consommation d’énergie spécifique, mais elle est insuffisante pour répondre aux nouveaux besoins pour sortir des fossiles. D’autre part, vous oubliez que pour répondre à vos besoins, il faudrait installer un système de stockage. le moins cher correspondrait à une centaine de kg de batteries au plomb.

Certes en hiver les panneaux ne produisent pas assez, et pourquoi ? En partie parce que je n’ai pas le droit de mettre 50 m2. Si je mets 50 m2, je suis en équilibre en hiver.

Vous avez tout à fait le droit de mettre 50m2, mais, en fait, c’est vous qui êtes l’oppresseur, car c’est vous qui obligez les autres abonnés d’EDF à racheter votre électricité 40 à 60 c€/kWh, une électricité produite par des panneaux importés en plus. La limitation à 3 kWc vise à limiter le rachat forcé, les problèmes de réseau, pas l’installation autonome.

Alors vous allez me dire, ça va vous couter 40000 €... Oui, car actuellement il y a toutes les conditions pour que les panneaux soient chers. La filière est très peu aidée. L’Etat s’en fiche du photovoltaïque.

Au contraire, comme indiqué sur ce site, la filière photovoltaïque bénéficie d’un tarif de rachat indu. Le surcoût sera de l’ordre de 2 milliards d’euros par an pour 1% de production électrique, soit le prix d’un porte-avion comme le Charles de Gaulle.

Et pourtant, la France à sorti en 3 h, 350 milliards pour sauver les banques. Aux Etats Unis,

Visiblement vous avez des problèmes avec les phénomènes : la somme que vous avez indiquée correspond à un prêt sur lequel l’Etat a gagné des intérêts et non pas à un flux annuel comme pour le tarif de rachat du PV.

le coût de la guerre en Irak permettrait d’équiper tous les foyers de panneaux solaires.

En effet, le photovoltaïque est une bonne énergie pour les Etats-Unis, un pays qui se trouve à une latitude plus faible : faire de l’écologie, c’est s’adapter aux conditions locales.

Le prix n’est qu’une barrière artificielle, les déficits des Etats également, le tout pour maintenir notre dépendance aux énergie payantes.

Le monde est un peu plus compliqué.

Je vous invite à réfléchir sur la façon dont l’argent est créé, par qui, comment...

Je crois que l’argument économique qui voudrait que Négawatt ne soit pas crédible n’est pas valide.

Croyez ce que vous voulez.

L’argent n’est pas le problème, nous pouvons investir à l’infini sans nous préoccuper du prix. Je sais cela vous étonne, mais savez vous seulement comment les Etats se finance pour investir ???? Non.

Si on investit à l’infini, on introduit une somme infinie dans le circuit économique. Alors, chacun reçoit une quantité d’argent infinie face à une quantité de richesse finie, les prix deviennent donc infinis et la monnaie n’a plus aucune valeur.

Je vais vous le dire en résumé : Les états n’ont plus le droit de créer de la monnaie, il doivent louer l’argent (emprunt + intérêts). Or, avant 1973 la France pouvait fabriquer l’argent, l’utiliser sans payer d’intérêts et financer sans problème tous ses grands chantiers vitaux.

Non seulement, le monde a un peu changé, depuis 1973, car nous sommes entrés dans une union monétaire ; mais, en plus votre raisonnement économique est absurde : lorsqu’on investit, c’est pour produire de la richesse, si on investit dans le photovoltaïque, on produit une énergie 10 fois plus chère. Donc on détruit du capital.

Je vous rejoins sur un certain point : la BCE devrait financer directement les états, mais seulement en fonction d’une croissance estimée.

Le véritable problème n’est pas le COûT de la mutation énergétique.... sortez de ce carcan intellectuel absurde... il y a du travail (maison à isoler), il y a des gens au chômage, mais on manque d’argent pour les payer... mais p....., y a qu’a le fabriquer cet argent. !

Ce n’est pas moi, qui suis dans un carcan, mais vous qui êtes en dehors des réalités. Le coût a de l’importance, car il représente en grande partie le travail que d’autres citoyens ont effectué. Faire financer des grands travaux par la création monétaire revient à mutualiser le coût. Il faut raisonner macroéconomiquement : Seuls, certains actes d’isolation, l’éducation à la sobriété et la construction de réacteurs nucléaires sont des investissements rentables. Pour aller plus loin dans l’isolation et inciter à la sobriété, il faut augmenter le prix des énergies fossiles par une taxe carbone.

Le calcul du scénario que vous proposez est assez simple : installer 4 fois la puissance requise en hiver : 320 GWc (Hepsul a fait une hypothèse à 370 GWc) à 3 €/W (installé c’est plutôt 5-7€/W en ce moment) dont 1€/W pour les Chinois qui sont maîtres du marché. Il faut ajouter 300 TWh à stocker à l’aide de batteries en plomb, cela nous fait 100 milliards de plus : En tout plus de 1000 milliards d’euros, et pas mal de métaux lourds dispersés sur le territoire (panneaux, batteries) . Il faut renouveler le tout au bout de 20 à 30 ans. Les travaux d’isolation que vous souhaitez, c’est aussi 1000 milliards d’euros. Certes, l’addition est un peu moins élevée avec des éoliennes. Mais on tombe toujours dans la décroissance. Le défis est de décarboner pour moins de 20 G€/an, ce qui est possible de la manière suivante : 6 G€ d’EPR (investissement pour 60 ans, pas pour 20 ans), 8 G€ d’isolation et 6 G€ de batteries pour les véhicules.


Voir en ligne : http://info-resistance.org/economie/

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?