Accueil > Questions énergétiques > Comprendre rapidement les questions énergétiques > ***Que faut-il faire pour limiter le réchauffement à 2°C ?

***Que faut-il faire pour limiter le réchauffement à 2°C ?

mercredi 9 décembre 2015, par PH

Observons la consommation d’énergie mondiale en 2010

Fossiles 9,6 Gtep
Biomasse 1,1 Gtep
Nucléaire et hydraulique 1,4 Gtep
éolien et solaire 0,2 Gtep

Le monde consomme un peu plus de 12 Gtep d’énergie primaire

Si on se place maintenant en 2100, en supposant une maîtrise possible de la consommation d’énergie on peut supposer que la consommation sera proche de 40 Gtep, c’est ce que donne le scénario du GIEC nommé Mix, le scénario qui correspond à une satisfaction des besoin Supply la consommation serait encore 20% supérieure. mais impossible par les quantités d’énergie fossiles disponibles.

Dans ce scénario politiquement parfait car il allie à la fois la croissance économique et les économies d’énergie, le bouquet énergétique est le suivant :

Gaz 2 Gtep
Solaire et éolien 22 Gtep
Nucléaire et hydraulique 11 Gtep
Biomasse 5 Gtep

Ceci correspondrait à 5000 centrales solaires géantes de 100 km2 et 2 millions de km2 de parcs éoliens et seulement 3000 réacteurs nucléaires. 2 millions de km2 est le quart de la surface du Sahara, il est irréaliste de penser qu’on puisse ainsi déployer autant de parcs solaires et éoliens. Il est douteux qu’il reste encore tant de gaz en 2100. Enfin, il faudrait stocker 15 gigatonnes de CO2 par an, soit l’ordre de grandeur de la masse de charbon, de pétrole et de gaz que l’on extrait aujourd’hui. Malgré tout ces efforts l’augmentation de température se situerait autour de +4,1°C, loin des objectifs de la COP 21.

Pour aller vers une augmentation de température vers +2°C, il faut déjà adopter le plan plus nucléarisé suivant, l’hydraulique et la biomasse restant inchangés :

Solaire et éolien : 6 Gtep
Nucléaire 30 Gtep

Ceci correspondrait à 12 000 réacteurs nucléaires surgénérateurs installés en 2100, à 3 millions d’éoliennes de 2 MW et à 1500 centrales solaires de 100 km2. L’élévation de température descendrait à +3 °C.

Pour descendre en dessous de +3°C il faut en plus stocker 10 gigatonnes par an de CO2 issu de combustion de la biomasse.

Atteindre les objectifs de la COP 21, c’est à dire rester entre +1,5°C et +2°C nécessiterait donc en plus des efforts importants de maîtrise de la population mondiale. On voit donc que toutes les agitations médiatiques qui se concentrent sur l’efficacité énergétique, le solaire et l’éolien sans prendre en compte ni le nucléaire , ni la démographie sont stériles.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?