Accueil > Questions énergétiques > Comprendre rapidement les questions énergétiques > *La production éolienne répond-t-elle à la demande électrique ?

Produire de l’électricité, ce n’est pas seulement produire de l’énergie !

*La production éolienne répond-t-elle à la demande électrique ?

vendredi 10 décembre 2010, par PH

Comme on le voit la production éolienne est bien inférieure à la puissance installée, c’est pour cela qu’il est ridicule de comparer la puissance éolienne à la puissance des centrales nucléaires.

En outre, si un parc nucléaire peut suivre une courbe de demande prévue, l’électricité éolienne est une énergie dite fatale : ce sont les autres moyens de production qui doivent s’adapter au variation de puissance de l’énergie éolienne.

En avril 2010, le parc éolien a produit en moyenne 1 GW sur 4,5 GW installés soit un facteur de charge de 22%, ce qui est normal pour un parc éolien terrestre.

Malgré un foisonnement éolien : il y a des éoliennes un peu partout Méditerranée (400 MW), Manche (1,3 GW), Atlantique (800 MW), Centre (500 MW), Lorraine (500 MW) , etc ... aucune puissance minimale n’est assurée, on peut observer que la production éolienne nationale peut s’arrêter pendant des heures, voir pendant des jours comme le fait remarquer http://picardie.stop.eolien.free.fr/ :

Ceci peut se comprendre facilement, la puissance d’un aérogénérateur augmente comme la cube de la vitesse du vent et on obtient une puissance suffisante avec des vents de l’ordre de 30 km/h. Mais les vents les plus fréquents ont une vitesse de seulement 15 km/h. Pour avoir des vents suffisamment forts, il faut qu’une dépression traverse notre pays, ce qui dure quelques jours. Au contraire un anticyclone peut aussi couvrir le territoire pendant plusieurs jours interdisant toute production notable. Pour avoir une production éolienne continue, il faudrait avoir un parc éolien plus grand que le territoire recouvert un anticyclone, soit plusieurs milliers de kilomètres.

L’éolien ne remplace aucun moyen de production et ne peut donc se développer qu’avec une capacité de production auxiliaire, en France, l’éolien se développe couplé avec l’hydraulique de barrage et en parallèle avec des centrales à gaz.

Les énergies renouvelables sont le cheval de Troie du gaz. Il y a convergence d’intérêts entre le lobby du gaz et celui des énergies dites renouvelables.

Face à une telle somme d’intérêts, on comprend pourquoi tant d’éoliennes couvrent les magazines, les décors et les publicités. On pourra se référer par exemple à cette page accessible à partir du site de la commissaire européenne chargée du climat :

http://ec.europa.eu/climateaction/

Des éoliennes d’un blanc immaculé, devant un ciel bleu dégage une atmosphère idyllique ... Jusqu’à ce que l’on s’aperçoive que 17 GW d’éoliennes terrestres prévues au Grenelle, cela nous fait 8000 éoliennes de 2 MW. Soit en moyenne 80 éoliennes de 150 m de haut, par département, et encore plus dans les départements côtiers. Conclusion : pour 7 % d’électricité irrégulière [1] , il y en aura forcément une près de chez vous, avec la dévalorisation de l’ immobilier en prime :

On aurait pu aussi tout concentrer dans quelques régions, c’est que proposait Espace Eolien Développement en 1998 : placer 5000 éoliennes dans 25 départements seulement :

Mais depuis, les industriels de l’éolien, se sont aperçus qu’avec le tarif de rachat, on pouvait même en mettre là où le vent soufflait peu comme dans la région Centre ou en Lorraine et ne pas rendre public les productions... [2]

L’éolien terrestre sera limité par les nuisances qu’il entraine, l’éolien offshore sera limité par limite de la régulation par l’hydraulique de barrage : on ne pourra produire beaucoup plus sans construire des barrages en mer. On rentre alors dans des travaux pharaoniques et des coûts excessifs : le tarif de rachat réclamé par les industriels de l’éolien offshore est déjà de 18 centimes d’euros le kWh... Les scénarios tout éolien nous conduisent vers la décroissance ...


[134 TWh en terrestre, avec 16TWh en offshore on monterait à 10%

[2les puissances installées sont accessibles ici :
http://www.energieeolienne.fr/eolien/eolienenfrance.htm
il est intéressant d’ailleurs de comparer la carte des puissances installées avec la carte de EED de 1998, mais l’ADEME refuse de rendre public les productions des parcs.

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?